Colostrum

Petite histoire sur le colostrum

Pourquoi est-il important de ne pas priver bébé du colostrum ?

Pour Michel Odent, chirurgien et obstétricien français promoteur de l’accouchement physiologique, le colostrum est une véritable “armée” capable de juguler n’importe quel type d’infection.

Le colostrum est un donc concentré d’anticorps. Ces substances protègent les bébés contre ce qui est étranger, qu’il s’agisse de bactéries, de virus ou de cellules vivantes qui ne leur appartiennent pas. Ce sont des protecteurs des muqueuses de l’intestin et de l’appareil respiratoire. Ces anticorps ont pour cibles privilégiées les bactéries et virus présents dans l’environnement de la mère, ceux avec lesquels les bébés doivent cohabiter dès la naissance.

La colostrum est également riche en lactoferrine. Il contient jusqu’à 10 grammes par litre de lactoferrine. Cette protéine peut capter et camoufler deux atomes de fer et ainsi affamer, affaiblir et rendre vulnérable les bactéries.

Le colostrum est d’une complexité inimitable et connaît une évolution rapide, au jour le jour, de ses concentrations en différentes substances nutritives et substances anti-infectieuses.

 

Le colostrum, c’est ce que le nouveau-né sait trouver dans le sein de sa mère avant que le lait proprement dit ne soit disponible. Le colostrum est évocateur de la première tétée.

 

Pourquoi si peu de bébés ont-ils accès au colostrum ?

Dans son livre Le bébé est un mammifère, Michel Odent passe en revue toutes les stratégies trouvées par les sociétés humaines à travers l’Histoire et la monde pour rendre impossible ou limiter la consommation de colostrum. De nombreuses civilisations considèrent le colostrum comme une substance mauvaise, à éviter, voire à jeter (obligeant la mère à évacuer le colostrum en se pressant les seins). Plus près de nous, peu de bébés occidentaux ont eu droit au colostrum au cours des dix-neuvième et vingtième siècles.

Odent remarque donc que cette attitude négative vis-à-vis du colostrum est quasi universelle même si, de nos jours, personne n’oserait mettre en doute ouvertement la valeur irremplaçable du colostrum.

Pourtant, tout comme l’allaitement de manière plus générale dont la promotion est vue comme une atteinte au féminisme ou une culpabilisation des femmes qui ne veulent/ peuvent pas allaiter, c’est un sujet qui dérange.

Michel Odent affirme qu’on se déculpabilise en vantant de temps à autre la valeur du colostrum, mais on entretient des conditions de naissance telles que les bébés n’ont pas la possibilité de le consommer précocement et complètement. Il est par exemple significatif que les mères acceptent plus ou moins sans protestation les séparations d’avec leurs nouveaux-nés alors qu’il serait inconcevable d’hospitaliser un enfant plus âgé sans la présence constante d’un membre de la famille.

 

Allaitement bebe maman nature et famille

 

Concrètement quels sont les bienfaits du colostrum ?

Le colostrum est particulièrement riche en protéines et notamment en immunoglobulines - IgG, IgM, IgA et IgE en haute concentration. Leur teneur est en effet 100 fois plus élevée que dans le lait maternel mature et leur taux est encore plus élevé dans le colostrum des femmes qui ont accouché prématurément. Le colostrum fournit ainsi au nouveau-né, dès ses premières heures de vie les anticorps de sa maman qui tapissent son estomac ainsi que ses intestins et le protège des infections, qu'elles soit virales ou bactériennes. Le colostrum joue ainsi le rôle d'un véritable vaccin.

Mais, les propriétés du colostrum ne s'arrêtent pas là car en plus de faciliter et de protéger la croissance des organes et en particulier celle du tube digestif, il permet également de faciliter l'expulsion du méconium, les premières selles de bébé grâce à ses propriétés laxatives. Le colostrum jour aussi un rôle important dans la stabilisation de la glycémie et la régulation de l'immunité du nouveau-né.

Par ailleurs, le colostrum est riche en antioxydants mais aussi en facteurs de croissance, en vitamines en minéraux et en précieux acides aminés.

En somme, le colostrum mérite vraiment son deuxième nom : "l'or liquide" !

D'autant plus que des études médicales ont admis une action bénéfique possible du colostrum dans de nombreux domaines, notamment au sujet des allergies, des bronchites, des infections respiratoires et du système digestif.

Sources: apprendreaeduquer.fr / passeportsante.net

Prendre RDV

société colostrum bébé parents lien mère enfant allaitement santé